ARRÊTER LES SAIGNEMENTS DE NEZ CHEZ LES ENFANTS

Chez les enfants les saignements de nez sont fréquents et en général sans gravité et ne nécessitent pas d'examen particulier. Des gestes simples suffisent le plus souvent à les arrêter.

* Consulter en urgence est nécessaire en cas de saignement de nez que l'on n'arrive pas à stopper, ou qui s'écoule par les 2 narines, en cas de douleurs intenses à la tête ou au visage, ou encore après un choc violent à la tête.

Premiers gestes

* Conseiller à l'enfant de s'asseoir, de pencher la tête en avant et de cracher.

* Demander à l'enfant de se moucher doucement afin d'évacuer d'éventuels caillots.

* Appuyer fermement avec un ou deux doigts sur la partie souple du nez contre la paroi centrale pendant 15 à 20 minutes.

* Rassurer l'enfant et l'occuper pendant la compression.

********************

BRONCHIOLITE CHEZ LES NOURRISSONS : PAS DE PANIQUE !

La bronchiolite évolue le plus souvent spontanément vers la guérison. Un traitement simple, réalisable à domicile, aide à le soulager.

Inquiétante mais le plus souvent bénigne :

* La bronchiolite est le plus souvent due au virus respiratoire syncytial (alias VRS). Elle touche surtout les enfants âgés de moins de 2 ans.

* La maladie se traduit par un nez qui coule, une tous sèche et tenace, et une respiration difficile et sifflante. L'enfant a parfois du mal à s'alimenter. La fièvre est en général modérée, parfois absente. 

* L'infection est le plus souvent sans gravité, et évolue vers la guérison en 8 à 15 jours environs (la toux dure parfois plus longtemps).

* On conseille de maintenir un air ambiant ni trop chaud, ni trop sec, sans fumée de tabac, de désencombrer le nez, de fractionner les repas, de bien faire boire l'enfant. Le paracétamol est utile en cas de fièvre.

Il est impératif de ne pas fumer.

* L'entourage doit surveiller attentivement l'enfant, pour détecter les signes d'une éventuelle aggravation : grande fatigue, respiration trop rapide, teint moins rose, refus de s'alimenter, "malaises" ou troubles du comportement.

* La bronchiolite est très contagieuse. Les mesures de prévention sont celles des infections respiratoires des nourrissons : lavage systématique des mains des personnes en contact avec l'enfant, éviter de sortir l'enfant dans les lieux fréquentés et confinés, éviter le tabagisme passif. Ces mesures n'ont sans doute qu'une efficacité modeste.

Le seul traitement efficace est le paracétamol et surtout le lavage du nez plusieurs fois par jour.

********************

QUE FAIRE EN CAS DE CRISE D'HÉMORROÎDES ?

Lors de la première crise, une consultation médicale est recommandée pour assurer le diagnostic. Un examen de l'anus suffit souvent, avec ou sans toucher rectal et examen visuel de l'intérieur de l'anus.

Traitements simples

* Augmenter la consommation de fibres alimentaires (légumes, fruits, céréales complètes, etc ..)

* Des bains de siège et une toilette anale douce diminuent parfois la douleur.

* La chirurgie est un traitement des hémorroïdes très étendues.

* Chez les personnes âgées de plus de ans, et en cas de perte de poids, de fatigue anormale, de modification des selles, ou de saignements noirâtres, il est important qu'un médecin vérifie si des examens complémentaires sont nécessaires.

GRAIN DE BEAUTÉ OU MÉLANOME ?

5 signes aident à repérer un mélanome 

Certains signes nécessitent un avis médical et on prouvé leur utilité pour distinguer un mélanome d'un grain de beauté

A  B  C  D  E

- A : Asymétrie : une forme asymétrique, ni ronde ni ovale.

- B : Bords       : des bords irréguliers, bords flous, mal définis, échancrés, dentelés,

                        découpés, non linéaires.

- C : Couleurs  : des couleurs différentes, avec au moins 2 couleurs ou plusieurs

                        nuances d'une même couleur.

- D : Diamètre  : un diamètre égal ou supérieur à 6 mm.

- E : Evolution  : un aspect qui se modifie au cours du temps, le "grain de beauté" 

                        douteux s'étend, ou sa forme ou sa couleur se modifie, ou il devient

                        plus épais.

 PRÉCAUTIONS

* Les expositions intenses au soleil, celles qui provoquent des coups de soleil, augmentent le risque de mélanome.

* Limiter la durée de l'exposition au soleil ; éviter de s'exposer en milieu de journée quand le rayonnement est le plus intense ; porter des vêtements couvrants et un chapeau à larges bords ; utiliser des crèmes solaires à indice de protection élevé et renouveler fréquemment les applications.

* Contrairement à des idées reçues, les rayons ultra-violets (UV) des appareils de bronzage ne préparent pas la peau au soleil. Pire, ils peuvent eux aussi provoquer des cancers de la peau, dont des mélanomes.

Maison de Santé de Garchizy

© 2019 mspgarchizy . Créé avec Wix.com